Valtris

Le centre de tri VALTRIS, implanté sur le site de Tibi, aujourd’hui totalement modernisé, est prêt à relever le défi de séparer en 14 fractions distinctes le contenu du Nouveau Sac Bleu de près de 1,7 million d’habitants des zones intercommunales du BEP Environnement, d’in BW, d’Idelux Environnement et de Tibi.C’est un véritable évènement, un pas de géant vers l’économie circulaire des emballages !

Les nouvelles installations ont été inaugurées ce lundi 28 juin 2021. 

VALTRIS est devenu le 3ème centre belge après Willebroek et Evergem à passer au tri du Nouveau Sac Bleu, ouvrant ainsi la marche pour la Wallonie.

Que vous habitiez Namur, Wavre, Arlon ou Charleroi, votre Nouveau Sac Bleu sera trié par le centre de tri VALTRIS. Cet impressionnant centre triera en effet le contenu des sacs bleus de près de 1,7 million d’habitants des provinces du Brabant wallon, de Namur et de la Région de Charleroi depuis ce 1er juillet et de la province du Luxembourg à partir du 1er octobre prochain.

 

Quelques explications sur VALTRIS

Un bref rappel historique du centre de tri

L’histoire de ce centre a débuté en 2005 avec lors de l’implémentation de la première chaîne de tri. Celle-ci avait pour objectif de trier les quelques 5.000 tonnes de PMC qui étaient produits dans la Région de Charleroi. Le tri y était entièrement manuel, chaque fraction devant être intégralement triée à la main. En 2013, le centre de tri passe un cap et devient VALTRIS, un centre de tri automatisé de nouvelle génération capable de trier les quelques 22.000 tonnes de PMC produites par les habitants des zone intercommunales du BEP Environnement, de l’in BW et de Tibi. Depuis lors, diverses améliorations ont bien entendu été apportées au centre. Mais sans commune mesure avec la modernisation majeure du centre dont l’aboutissement permet d’accueillir désormais le Nouveau Sac Bleu à 100% !

Arrêt sur le sac bleu

Le sac bleu PMC a été introduit il y a plus de 25 ans en Belgique. Et avec succès, car de tous les pays d’Europe, la Belgique est l’un des pays qui trie et recycle le plus. C’est bien entendu une fierté pour le belge, parce qu’en triant comme nous le faisons, nous ouvrons la voie à un recyclage optimal des emballages usagés qui peuvent ainsi servir à produire de nouveaux biens, économiser de la matière vierge et éviter des impacts environnementaux tels que la consommation d’énergie et la production de CO2.

Mais il fallait encore faire mieux ! Et la modernisation de la chaîne de tri VALTRIS est bien entendu le résultat de la volonté de trier le Nouveau Sac Bleu qui a émergé des résultats de différentes études. En effet, en 2010, Fost Plus a réalisé, à la demande de ses membres, une première étude relative à l’extension de consigne de tri aux emballages en plastique autres que les flaconnages. Ensuite, en 2013, une étude réalisée à la demande de l’IVCIE, la Commission Interrégionale de l’Emballage a confirmé l’intérêt d’étendre le tri à l’ensemble des emballages en plastique. Ces études ont donné l’impulsion et les Régions ont confirmé leur souhait de passer à la collecte de tous les déchets d’emballages en plastique, en plus des déchets d’emballages historiques, dans le Nouveau Sac Bleu.

Phasage de travaux d’adaptation de VALTRIS

Les travaux de modernisation de VALTRIS étaient nécessaires dans la perspective d’accueillir le Nouveau Sac Bleu. Ils ont débuté en mars 2020 par la réalisation des extensions de bâtiment. S’en est suivie dès mars 2021 l’installation de tous les nouveaux équipements indispensables au tri du Nouveau Sac Bleu qui permettra de traité 40 000 tonnes de PMC par an. Il s’agit d’un investissement conséquent qui viennent s’ajouter aux investissements historiques. La superficie du bâtiment a plus que doublé (pour atteindre 8.500 m²) et 180 bandes transporteuses sont désormais présentes contre une centaine auparavant !

En 2013, VALTRIS a été conçu pour pouvoir trier le PMC en 9 fractions distinctes. Avec ses nouvelles installations, VALTRIS va désormais trier le PMC du Nouveau Sac Bleu en pas moins de 14 fractions distinctes, incluant en plus 5 fractions plastiques supplémentaires  qui seront également recyclées : les barquettes, les films autres, le polypropylène, le polystyrène et les plastiques mixtes. Un tri des emballages PMC aussi précis est unique en son genre en Europe.

Pour l’occasion, VALTRIS s’est également doté d’un nouveau logo, un « V » fermé de couleur bleu roi qui symbolise le lien entre les partenaires qui se sont unis autour de ce projet, ainsi que la circularité de la matière que permet le tri. Ce logo réaffirme aussi la volonté du centre d’être un partenaire fiable au service du tri du Nouveau Sac Bleu de la population.

Le Nouveau Sac Bleu : quels changements pour le citoyen ?

Le Nouveau Sac Bleu amène du changement dans les règles de tri. Ainsi, le sac PMC « classique » accueillait uniquement les bouteilles et flacons en Plastique, les emballages Métalliques et les Cartons à boissons.

Le Nouveau Sac Bleu simplifie le tri car on peut y mettre en plus presque tous les autres déchets d’emballages en plastique : pots, raviers, barquettes, films, sacs, etc.

Il faut cependant rappeler que  le « Nouveau Sac Bleu » n’accepte que les déchets d’emballages. Ainsi, les objets en plastique qui ne sont pas des emballages (bottes, seaux, cintres, jouets, gourdes, boîtes à tartine, etc.) continuent à y être strictement interdits, ainsi que les emballages avec bouchon de sécurité pour enfant, les emballages ayant contenu des produits dangereux, les cartouches de silicone, etc.

Les petits objets en plastique (non-emballages) seront toujours collectés dans l’ensemble des recyparcs de la zone Tibi et les flacons avec bouchon de sécurité également (dans le conteneur des Déchets Spéciaux des Ménages).

Des contrôles de qualité continueront bien entendu à être organisés dans l’intérêt de l’environnement et de la sécurité des travailleurs. Des mains rouges seront toujours apposées sur les « nouveaux sacs bleus » qui s’avèrent être non conformes.

Pour rappel depuis le 1er janvier 2021, la collecte du PMC est exclusivement assurée en porte-à-porte.

Selon les retours d’expériences, la quantité de déchets d’emballages supplémentaire collectée dans le « Nouveau Sac Bleu » peut atteindre à terme de l’ordre de 8 kg par habitant par an (chiffres confirmés avec les résultats 2020).Et dans le quotidien du citoyen, les dates des collectes des sacs bleus restent inchangées tout comme le prix du Nouveau Sac Bleu qui reste à 0,15€ par sac de 60 litres (les anciens sacs bleus restant valables sans limite de temps).

Objectif recyclage

Les objectifs de recyclage belges dépassent ceux de l’Europe avec la volonté de trouver une solution de recyclage pour tout emballage ménager mis sur le marché d’ici 2025.

Il y a deux conditions pour pouvoir créer une chaîne de recyclage performante. D’une part, une provision constante des matériaux, par le biais d’un message de tri uniforme et le plus qualitatif possible. Et d’autre part, une grande qualité des balles des emballages triés, via une technologie de pointe. Ces deux conditions étant désormais remplies, des investissements majeurs sont consentis afin de créer notamment un nouveau centre de recyclage pour bouteilles PET aux abords de VALTRIS permettant ainsi la création de nouveaux emplois et de faire de la Belgique un précurseur dans la création d’une économie circulaire des emballages.

Un processus en 9 étapes:

  1. Déchargement et stockage des sacs bleus
  2. Ouverture des sacs pour libérer leur contenu
  3. Séparation du contenu en 3 catégories : petits ; moyens ; grands objets
  4. Séparation des films plastiques par aspiro-film.
  5. Récupération mécanique des emballages en acier via un overband (tambour magnétique)
  6. Récupération des emballages en aluminium via un séparateur par courant de Foucault
  7. Récupération des bouteilles et flacons selon leur matière (PET, PEHD, Tétra, PP, PS, barquettes) et leurs couleurs PET (incolore, bleu et coloré) via 17 tris optiques
  8. Contrôle qualité manuel pour corriger les erreurs de tri
  9. Conditionnement des matériaux

Les matériaux triés et stockés sont acheminés vers la presse à balles. Ils sont compactés et ligaturés afin de former des balles d'environ 1 m3. Chaque balle pèse entre 250 kg et 800 kg en fonction des matières. Ces balles sont par la suite pesées, étiquetées et empilées par famille de produits avant d'être chargées sur des camions à destination des filières de recyclage.

Les refus de tri sont compactés et stockés dans des conteneurs avant d'être acheminés vers une unité de valorisation énergétique.